Le coin des arbitres

Le coin des arbitres

Matthieu LELOUP et Théo DUPARD : Caen-Rouen (-15 masculin région)

Apres un derby à Granville, c’est Caen - Rouen que nous avons arbitré ce weekend. Dernier match de brassage pour les vikings, et pas beaucoup de risques, il devait perdre de 17 points pour ne pas arriver premiers. Alain Duclos était notre superviseur. Nous avons été dans notre match dés le début, avec un cadrage impeccable d’aprés Alain, puisque nous avons utilisé nos 6 jaunes au bout de 10 minutes de jeu.

C’est Rouen qui a pris l’avantage au début du match en menant 3 buts face à Caen, mais les jeunes vikings sont vites remontés et ne se sont pas fait rattraper une seule fois du match. Le rapport attaque défense était plutôt difficile à gérer avec des arrières très grands pour Caen, contre une base arrière de Rouen beaucoup plus petite, ce qui à valu quelque 2’ pour Caen (4 au total) et qui a conduit deux joueurs à la limite du rouge indirect.

Ce match fut très intéressant à arbitrer, nous ne nous sommes vraiment pas ennuyés. Notre superviseur était plutôt satisfait, beaucoup de positif est ressorti de sa part, il nous a même dit qu’à ce rythme, nous pourrions surement arbitrer le championnat de France -18 d’ici janvier, ce qui est un très bon point pour nous ! Pas de nouvelles désignations pour l’instant, donc nous attendons nos prochains matchs.

 

Alexandre DUPONT : Bréhal - Yvetot (Pré-nat féminine)

Pour ce week end un match de Pré nationale Féminine à arbitrer, Brehal/Yvetot; un gymnase difficile à trouver (à Donville les Bains) car la salle de Brehal est en travaux.

Après un changement dans le couloir (car ils n'avaient pas les clefs du local arbitre et tous les vestiaires étaient occupés vu qu'il y avait match avant) j'aborde la rencontre de façon sereine; pas de grande difficulté sur l'arbitrage, la différence de niveau m'a bien aidée (29-18 score final).

Petite anecdote, à la fin de la 1ere période j'accorde un jet franc à Brehal qui fait entrer une joueuse (et qui en a le droit puisque l'équipe en attaque à la droit de faire 1 remplacement dans ce cas, règle 2.5 pour les puristes :-)), le coach adverse proteste (ne connaissant pas la règle) et je lui dit que s'il le souhaite je lui faire lire la règle en question (puisque j'ai toujours le code sur moi), il accepte; après avoir lu la règle ensemble il a remis en doute la version de mon code car il date de 2016! ah mauvaise foi quand tu nous tiens...bref une parfaite connaissance des règles permet de ne pas être mis en porte à faux par des acteurs qui eux mêmes ne connaissent que trop rarement le règlement.

 

Paul et Grégoire LECOLLEY : PL Avranches - Courseulles HBC (Pré-nat masculin)

Deuxième match de Pré-national Masculin de l’année pour Paul et moi. Nous nous rendons à Avranches 2 semaines après notre 1er match à ce niveau dans une optique d’engranger de l’expérience à ce niveau qui est tout nouveau pour nous. Ayant été suivi lors du dernier match nous n’avons aucun superviseur sur ce match. C’est un match sur le papier qui était assez déséquilibré et cela se confirme d’entrée de jeu. Nous appliquons un bon cadrage qui permet aux joueurs des deux équipes de connaître les interdits. L’équipe de Courseulles prend assez rapidement l’avantage sur le score et se détache pour arriver à la mi-remps avec une avance conséquente. (9-16) Les deux collectifs jouent rapidement sans commettre de grosses fautes. Début de deuxième mi-temps sur les mêmes bases, le premier deux minutes de la deuxième mi-temps arrive très tard (15 minutes après le retour des vestiaires) cela témoigne d’un faible engagement et aussi d’un bon cadrage de notre part qui facilite le déroulé du match. Score final 22-35 Ce fut un match où nous avons pu engranger de l’expérience supplémentaire afin d’appréhender le reste de la saison au mieux !

 

David CROUZET : Giberville - Littry (1e division territoriale féminine)

Un match contre 2 équipes de milieu de tableau de la poule B, un dimanche aprés-midi...heureusement il faisait beau !! D'un côté Giberville, une équipe jeune plutôt homogéne menée par une ancienne joueuse qui a connu un bon niveau (elle a d'ailleurs marqué 13 buts !!). De l'autre Littry, une équipe hétérogéne avec 2 joueuses sachant jouer au hand. Bref, y'a pas eu match, Giberville a rapidement pris l'ascendant et l'a emporté de 13 buts. Niveau sanction, trés peu, pas de cadrage a faire, puisque peu de contact. Le plus compliqué a été de prendre des décisions claires sur des situations de jeu souvent brouillonnes.

 

À lire également

Inscrivez-vous à notre newsletter